Mots-clés
Fil à polir / Poli / Polissage / Polissage chimique / Polisseur / Tonneau à polir
Professeurs enseignants cette discipline

Polissage

Enseignement pratique

Le métier de polisseur est très délicat : il demande de la patience, de la délicatesse et de l’habileté. Le polissage a pour but de donner à la pièce un aspect définitif irréprochable offrant un réfléchissement optimum de la lumière sur toutes les surfaces de celle-ci en usant de façon très régulière les grains du métal par passes successives d’abrasifs de plus en plus fins, sans déformation des volumes, des épaisseurs ou des contours du bijou originalement prévu.

Les méthodes de polissage

  • Le polissage chimique On utilise des acides qui attaquent légèrement la surface et donnent un aspect poli. Cette méthode est surtout utilisée pour les chaînes et les objets de série.
  • Le tonneau à polir Outil que l'on trouve dans de nombreux ateliers, un tonneau rotatif avec à l'intérieur des billes et des aiguilles de métal dans un mélange d'eau et de détergent. Le polissage se fait par tassement.
  • Le tour à polir C'est un tour horizontal où l'on fixe des brosses ou des feutres de différentes formes selon la partie à polir. On utilise aussi plusieurs pâtes abrasives allant du rude à l'avivage. Le polissage se fait par usure de la surface.
  • Le fil à polir Un fil de coton fixé à l'établi près de la cheville et enduit de pâte où l'on frotte la partie à polir. Utilisée en joaillerie, cette méthode permet de polir des endroits inaccessibles aux brosses. Exemple : l'intérieur de panier de bague, entre les griffes des chatons...
  • Le chiffon doux L'ultime manipulation avant de placer le bijou dans son étui ou en vitrine, un chiffon très doux, qui ne raye pas et sert à effacer les empreintes laissées par les doigts. L'objet par la suite sera manipulé avec des gants.